La princesse de Clèves – Madame de La Fayette

J’ai mis un certain temps à lire la Princesse de Clèves. C’est une amie qui me l’a prêté pour l’été un temps indéterminé.  Bref, tout ça pour dire que je vous invite à faire un petit tour dans le 17ème siècle !
A peine mariée, Madame de Clèves rencontre le duc de Nemours. Pour les deux personnages c’est le coup de foudre immédiat, cependant, il est hors de question pour Madame de Clèves de faire partie de ses femmes qui badinent à droite à gauche. Néanmoins, aurait-elle le courage d’aller contre ses sentiments ?
Mon avis ?
Il m’a fallu un bon moment pour entrer dans l’histoire. Comme tous les livres écrits pendant cette période, je rencontre vite un obstacle majeur : les noms. Ces listes de noms et de liens hiérarchiques et familiaux interminables ! Il est impossible de lire un nom sans que toute son ascendance nous soit dévoilée, quel supplice pour moi ! Heureusement, ceci ne dure qu’un temps, et après une introduction un peu longue à mon goût, on rentre enfin dans l’histoire.
Si on peut reprocher aux personnages féminins de Jane Austen d’être… molles, on ne peut décidément pas dire la même chose de la princesse de Clève ! La jeune fille sait ce qu’elle veut et il est hors de question qu’elle se laisse faire.Ce n’est pas le genre d’enfant à se laisse aller par ses sentiments.
L’ambiance de la cour rajoute un peu de piquant à toute cette histoire. On est dans un monde où tout se dit, tout se sait, personne n’a la moindre intimité. Les sourires sont rarement sincères et les personnages obéissent à un code qui laisse peu de liberté.
Madame de La Fayette nous offre aussi un petit aperçu de ce qu’étaient les précieuses, de leur état d’esprit, leur vocabulaire et de leur philosophie et ce n’est pas pour me déplaire. Elle nous fait entrer dans la « cour des dames », pleine de poudre et de ragots.
Cependant, la fin m’a légèrement laissé…sur ma faim. Je ne m’y attendais pas du tout !j’ai eu envie de jeter le livre contre mon mur et de me mettre à bouder. En bonne booky-blogueuse, je me suis contentée de refermer le livre et de courir en prendre un autre ;).
princessedeCleves

12 réflexions sur “La princesse de Clèves – Madame de La Fayette

  1. je comprend pourquoi les avis sont tranchés, je ne sais pas trop quoi dire non plus à propos de ce livre. Il m'a plu ?oui et non, Il sent un peu trop les bon sentiments à mon goût !

    J'aime

    1. il y a beaucoup de livre que j’aimerais relire ! tant de livre que j’ai lu au lycée un peu vite fait pour dire que c’était lu… et au contraire maintenant j’aimerais bien revenir dessus !

      J'aime

  2. J’ai découvert ce roman en cours, après le lycée, alors que ça faisait des années qu’il trainait sur mes étagères… Et j’ai adoré! La Princesse de Clèves a des principes moraux tellement…rigides…qu’elle préfère sacrifier son bonheur personnel plutôt que se laisser aller à son amour pour le duc de Nemours. J’ai toujours hésité entre considérer ça comme très stupide ou très admirable… J’adore 😀

    J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s