Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare- Lorene Scafaria

Je suis une fanatique de Keira knightley alors quand j’ai vu ce film sur la table basse du salon, j’ai supplié ma coloc de me prêter son DVD et me voilà partie pour une soirée ciné.

Que feriez vous si la fin du monde avait lieu dans 21 jours ? C’est la question que les personnages de ce film doivent se poser. Et vite… de préférence…

Que feriez-vous si la fin du monde arrivait dans 3 semaines ? C’est la question que toute l’humanité est obligée de se poser après la découverte d’un astéroïde se dirigeant tout droit vers notre planète. Certains continuent leur routine quotidienne, d’autres s’autorisent tous les excès, toutes les folies. Dodge (Steve Carrell) est quant à lui nouvellement célibataire, sa femme ayant décidé que finalement, elle préférait encore affronter la fin du monde sans son mari. Il décide alors de partir à la recherche de son amour de jeunesse, qu’il n’a pas vu depuis 25 ans. Mais sa rencontre avec Penny (Keira Knightley) risque de bouleverser tous ses plans (première.fr.).

On a l’habitude de voir Keira knightley dans de belles robes d’époque, là pour le coup pas du tout, elle joue Penny, une babacool fumeuse de joint et au sommeil légèrement lourd. On est bien loin de la Anna Karenine tirée à 4 épingles. Bien qu’elle ne soit plus une ado mais bien une jeune l’adulte de 28ans, elle reste naïve, tranquille, elle donne l’image d’une femme pure . Dans le film, Penny loupe l’avion qui doit la ramener dans sa famille en Angleterre. Ainsi elle se retrouve à devoir passer les dernier jours de sa vie loin des êtres qui lui sont le plus cher.
Au contraire Dodge est l’antithèse de Penny, il a vécu et la vie lui est passée dessus ne lui laissant que des déceptions. Sa femme est partie, il découvre qu’elle avait un amant et en rencontrant Penny il découvre que son premier amour lui a envoyé une lettre qu’il n’avait jamais reçu où elle lui avoue qu’il a été le plus grand amour de sa vie. Cette lettre arrive comme une lumière dans le noir, Dans le désastre de sa vie, quelqu’un pense encore à lui. Il part alors à la recherche de son passé. Avec Penny, il apprend à vivre dans le présent, à ne plus regarder en arrière, à espérer même quand toutes les cartes sont déjà jouées. 

La fin m’a laissé la bouche ouverte, mais plus j’y pense et plus je trouve que c’est La Fin que le film devait avoir.

Le film se divise entre l’humour et de vrais questions essentielles. Ce film n’est sûrement pas le meilleur film de tous les temps mais il pose des questions que nous nous sommes déjà tous faites. Alors ? Vous feriez quoi si vos jours était définitivement comptés ?

AppleMarkAppleMarkphoto-jusqu-a-ce-que-la-fin-du-monde-nous-separe-25

2 réflexions sur “Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare- Lorene Scafaria

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s