Diana – Hierschbiegel

1er Septembre 1995 : La princesse de Galles et le docteur Hasnat Khan sont présentés l’un à l’autre par Oonagh Toffolo, amie de Diana, au Royal Brompton Hospital de Londres. Officiellement séparée du prince Charles depuis décembre 1992, Diana a connu plusieurs aventures amoureuses décevantes. Alors qu’elle s’interroge sur le sens à donner à sa vie, elle s’éprend du chirurgien pakistanais et, pour une fois, parvient à garder quelques temps secrète leur liaison.

Ce film parle donc de la fameuse Lady Di, morte bien trop tôt au goût de beaucoup. Le film a été énormément critiqué, surtout au niveau de la romance entre Diana et Hasnat Khan, le chirurgien qui fut son amant pendant 2 ans.Tout commence peu de temps avant la célèbre interview de la princesse Diana dans laquelle elle explique qu’ils étaient trois dans son mariage. Elle rencontre Hasnat qui l’émeut par son professionnalisme et sa nature bienveillante. Commence alors une relation qui dura 2 ans. L’un des premiers problèmes du film… c’est qu’on nous plonge directement deux ans avant la mort de Diana. On connait les grandes lignes de l’histoire mais pour les plus jeunes, c’est raté. J’aurais personnellement préféré qu’on m’explique comment on en est arrivé là, ça aurait pu aidé à comprendre ce personnage perturbé et complexe.

Cependant, il faut le dire, Naomie Watts est vraiment incroyable dans ce film. Parfois, on a l’impression de revoir Diana, là, devant nous. Elle a su parfaitement retrouver certains mouvements ou regards du personnage qu’elle incarne. Néanmoins, j’ai eu du mal à croire à la personnalité que nous offre le film… C’est une Diana au caractère ingénue, candide, presque futile. C’est au moment de son divorce qu’elle découvre le monde extérieur, comme si elle avait vécu dans une bulle avant cela.
On y voit aussi une femme au caractère double, la douce Diana démontre en effet être une fine stratège quand il s’agit de tromper les médias – ce qui démontre selon moi qu’elle était bien moins ingénue que le film veut bien nous le montrer.

Est ce que j’ai aimé le film ? oui. Il m’a ému, mais plus pour l’histoire en elle-même que pour la Diana qu’on nous présente. J’ai vraiment eu du mal à croire que cette personne puisse être comme ça dans la vie de tous les jours, que ce soit la vrai Diana. Peut être que je préfère l’imaginer comme le mythe que l’on a construit autour d’elle ?!

Et vous ?qu’en avez vous pensé ?

4 réflexions sur “Diana – Hierschbiegel

  1. Naomi Watts à l’air effectivement très mimétique, mais je ne sais pas si je regarderai ce film, car la vie de l’héroïne m’intéresse assez peu (je vais me faire lancer des tomates si un fan de Lady Di passe par là….)

    J'aime

    1. J’avoue que j’adore la famille royale anglaise. Ils me fascinent. Mais le film n’a rien de spéciale au contraire… On y apprend pas grand chose de plus et lady Di semble un peu nunuche …donc tu ne loupes rien !

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s