Mon gourou et son disciple – Christopher Isherwood

Ça fait maintenant quelques années que je connais Christopher Isherwood et que je l’apprécie autant en tant qu’écrivain qu’en tant qu’être humain. Comment je l’ai découvert ?
Je n’ai pas honte de dire que c’est grâce à la série Doctor Who. Matt Smith (11th Doctor) a joué son rôle dans le film Christopher and his Kind et j’ai adoré. J’ai immédiatement voulu lire le livre duquel il était tiré et j’ai beaucoup aimé. Par la suite, j’ai lu October d’Isherwood, et également A single man (Un homme seul) dont un film a aussi été tiré il n’y a pas si longtemps avec Colin Firth dans le rôle principal. Je ne vais pas m’arrêter sur les films même si j’aurais de quoi parler pendant des lustres. Je vais surtout vous parler ici du livre que j’ai lu récemment et surtout de la personnalité de Christopher Isherwood. Car selon moi, il fait partie de ces auteurs dont on connait la vie très facilement peut-être même plus que leur œuvre comme l’était Oscar Wilde. Des hommes au-delà des écrivains. C’est rare. Il faut une personnalité de fou pour arriver à relever ce challenge, et je trouve ça réellement fascinant.

Mon Gourou et son disciple est, comme la plupart des œuvres d’Isherwood, un roman autobiographique. Chronologiquement, ce roman se situe après les évènements racontés dans Christopher and his kind, c’est-à-dire, après son départ de Berlin à l’aube de la seconde Guerre Mondiale et s’étend jusqu’à l’année 1976. On y apprend qu’Isherwood se sentait désabusé par la Guerre et qu’il ne supportait pas l’idée de se faire enrôlé par l’armée de peur de se retrouver face à Heinz (son grand amour durant la période berlinoise). Il part donc en Amérique avec un ami à lui (Auden, que l’on retrouve régulièrement dans ses récits). Il va s’affirmer pacifiste, rejeter le christianisme dans lequel il ne se retrouve pas et, au fil de ses rencontres, se diriger vers une religion Hindou, du moins, une façon de penser. Jamais il ne définit son nouveau mode de vie de religion à part entière, il cherche quelque chose que sa religion « maternelle » ne lui apporte pas et il va trouver une certaine paix et satisfaction dans la philosophie de Ramakrishna. Pour tout vous dire, c’était un peu trop « Krischnaisé » pour moi qui ne suis pas très spirituelle. Cependant, j’aime toujours autant son style d’écriture, son regard tellement british qu’il porte sur les choses et le recul qu’il a même avec ses propres racines. Il a un certain cynisme qui ne rend jamais les évènements joyeux mais, en une époque comme celle dans laquelle il a grandi et vécu, les guerres et la montée des extrêmes politiques, on lui pardonne facilement.

Ce que j’aime le plus chez Isherwood, c’est les divers regards que peut porter un homme tel que lui : un homme de lettre, un homme de l’aristocratie anglaise, un homme lettré durant la guerre, un homme homosexuel. Car oui, Isherwood est malheureusement plus connu pour son homosexualité, ce qui est dommage car cela ne reflète qu’une partie de sa personnalité, certes importante mais qui ne fait pas l’intégralité de l’homme selon moi. Il a énormément voyagé, il a rencontré diverses personnalités notamment d’autres écrivains renommés. Dans Mon Gourou et son disciple, il parle d’ailleurs de Aldous Huxley (Le meilleur des mondes), mais d’autres noms connus reviennent régulièrement. En tout cas, même si je ne mettrais pas ce livre-ci dans mes préférés, je vous recommande chaleureusement l’auteur, notamment avec Christopher and his kind (autobiographique, Berlin dans l’entre-deux-guerres), ou Un Homme Seul (pas autobiographique mais roman fascinant par son rythme lent mais subtil).

Aza.

5 réflexions sur “Mon gourou et son disciple – Christopher Isherwood

    1. Je ne peux que te conseiller de le découvrir, c’est un de mes auteurs favoris. J’espère que le voyage te plaira si tu décides d’en lire un 🙂

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s