Dreisam interview – Découverte d’un groupe jeune, moderne et jazzy

Aujourd’hui, je tenais à vous faire découvrir un groupe de jazz montant de la scène française pour lequel j’ai eu un vrai coup de cœur. Non content d’être orienté jazz, leur musique a ce côté original que d’autre non pas et qui vaut le coup d’œil (ou le coup d’oreille plutôt). J’ai pu prendre contact avec Nora Kamm, Camille Thouvenot et Zaza Desiderio, et ils ont accepté de répondre à quelques questions.

Zaza Desiderio, Nora Kamm, Camille Thouvenot

1.       Quelle est l’origine de votre groupe, sa signification pour vous ?
« Dreisam » est créé en 2011 à Lyon, en juin le groupe part pour une première série de concert en Allemagne à Freiburg, là ou coule une rivière portant le nom de « Dreisam ». C’est donc Nora qui suite à cette aventure nomme ainsi le groupe en hommage et souvenir à ces premiers concerts et aussi car bien sur « Dreisam » en Allemand signifie « être à trois ».

2.       Vous êtes chacun originaires de pays différents, c’est donc trois caractères, trois visions différentes, comment gérez-vous ça ?
Nous sommes originaire de 3 pays et cultures différentes mais nous avons une passion commune c’est le jazz et l’improvisation. C’est cet amour pour le jazz qui nous a réunis, ensuite nos influences personnelles et culturelles ne sont que « bonus » pour nos compositions et arrangement au sein du trio.
Ce qui est un peu moins évident à « gérer « dans ce projet c’est l’absence de basse ou contrebasse et le fait de ne pas utiliser de synthétiseur et donc rester « pour l’instant  » un groupe totalement acoustique. C’est une formule très rare dans le monde du jazz. Mais c’est  aussi une de ses originalités au son de « Dreisam »

3.       Quelles sont vos principales influences musicales ?
Comme je l’ai dit tout à l’heure c’est le jazz qui nous à réuni, nous avons tout trois une assez grande connaissance et pratique de ce style, chacun à d’autres projets flirtant avec cette esthétique (Nora Kamm Quartet, Zaza Desiderio Trio, GMT trio..). Mais bien sur nous sommes très ouverts sur toute sorte de musique. La Pop et le Rock sont des musiques qui nous sont chère à tous. Zaza est bien sur très empreint de la musique populaire brésilienne. Camille à une grande influence de la musique classique de par son parcourt au conservatoire ou il a passé un diplôme de Jazz mais aussi de classique. Il est aussi très sensible au musique latine essentiellement la musique cubaine. Nora a beaucoup puisé dans la musique traditionnelle de l’Afrique et des pays balkaniques.

4.       Une petite présentation de votre premier album « Source » ?
L’album « source  » est le premier album studio du groupe, nous l’avons appelé ainsi car bien sur « Dreisam » est aussi une rivière avant d’être ce groupe, c’est simple mais nous trouvions cela cohérent et poétique. Cet album reflète le travail, la sensibilité, l’expérience du groupe et des trois musiciens au cours de ces dernières années, « Dreisam » à beaucoup tourné sur ces deux dernières années (quasiment 100 concerts) ce qui nous a permis de développer plusieurs choses entre nous mais aussi bien sur avec le public.

5.       Vous êtes un groupe jeune et vous avez choisi Ulule pour vous aider à financer votre projet, pouvez-vous nous en dire plus sur celui-ci ?
Nous connaissions bien sur Ulule depuis quelques temps, certains amis ont déjà fait financé leurs projet de disques ou autre grâce à « Ulule » ou « Kiss kiss bank bank ». Premièrement un album et tout ce qui l’entoure représente une grosse somme d’argent ce sera donc une aide financière.  Mais c’est aussi surtout une manière de faire parler de cet album, d’annoncer aux gens qui nous suivent et nous apprécient qu’ils peuvent déjà nous soutenir en achetant l’album en avance et même nous faire venir jouer chez eux ou venir nous voir en concert chez nous! C’est une bonne manière de communiquer sur le groupe et l’album, tout en faisant si ils le veulent participer nos amis, famille, fans et bien sur de nouvelles personnes..

6.       Sur Bookyboop, on aime les livres, alors pour le mot de la fin : si vous étiez un livre ?
Camille : Un livre de Paul Auster « La musique du hasard »
Nora :  Frühe Kraniche („Ранние журавли ») de Tschingis Aitmatow
Zaza : A hora da Estrela de Clarice Lispector

Pour plus d’informations sur le groupe, vous pouvez les retrouver sur leur page internet (dreisam.eu), facebook (www.facebook.com/Dreisam) et twitter (twitter.com/dreisamjazz). La liste de leurs prochains concerts y est à votre disposition sur le lien qui suit (dreisam.eu/shows) et si vous voulez les soutenir (même si ce n’est que pour le minimum parce-que ça compte quand même) c’est sur Ulule (http://fr.ulule.com/dreisam-3/). Et surtout, n’hésitez pas à aller les voir jouer si vous en avez l’occasion !

7 réflexions sur “Dreisam interview – Découverte d’un groupe jeune, moderne et jazzy

  1. Je suis une grande amatrice de jazz et je trouve vraiment ce groupe formidable : merci de me l’avoir fait découvrir ! J’aime beaucoup l’association de leurs trois instruments qui tournent vraiment bien ensemble et j’adore aussi le côté « jam session » de leurs morceaux…A suivre de près ! bises et bon dimanche !

    J'aime

    1. Je suis contente d’avoir pu te faire découvrir ce groupe ! Comme tu dis, il est à suivre de très près ! Bon dimanche à toi aussi (et en musique !) 🙂

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s