Les Chroniques de San Francisco – Armistead Maupin

 

IMG_20140819_104649

Edit du 30 août : Avis aux fans des Chroniques ! Un tome 9 est prévu pour bientôt !! Tellement tôt qu’il sort dès cet automne en langue originale et j’espère donc une version française d’ici un an, croisons les doigts ! A l’instar des deux derniers tomes (7 et 8) qui sont centrés sur un personnage (Michael puis Mary-Ann), ce tome 9 sera consacré à la géniale Madame Madrigal. Le titre en VO : The days of Anna Madrigal. Je sais d’ores et déjà que je me régalerais et je suis très impatiente, moi qui croyais qu’il n’y aurait pas de suite ! Alors, heureux(ses) ?!

Après quelques années, j’ai terminé les chroniques de San Francisco cet été. Et je suis loin de regretter le temps que j’ai passé à lire ces huit volumes. J’ai décidé de vous faire un article général sur cette saga car je considère cette oeuvre comme un tout fini et en y réfléchissant, je n’aurai pas trouvé les bons mots sans spoiler ceux d’entre vous qui ne l’aurait pas lu…

Les Chroniques de San Francisco, c’est avant tout l’évolution de personnages attachants au fil des ans et des décennies. Elle commence dans les années 70, dans cette ville remplie de promesses sur la côte ouest américaine, avec l’arrivée de Mary-Ann, une jeune femme qui veut prendre sa vie en main, sortir du cocon familial et des préjugés avec lesquels elle a grandi dans une Amérique aux élans conservateurs. Elle se retrouve plongée dans un univers complètement différents sur fond de révolution sexuelle, où par ses rencontres elle va trouver une autre famille, celle du « 28 Barbary Lane ». Cette maison tient lieu de fil conducteur durant toute la chronique, notamment par le biais de la propriétaire-logeuse mystérieuse et adorable, Madame Madrigal. Au fil des livres, les années passent, on découvre les secrets inavoués, les échecs et les victoires qui font qu’une vie est une vie. Dans le dernier tome, facebook fait même son apparition et les personnages sont proches à présent proches de la soixantaine. Pourtant, le récit ne perd rien en dynamisme et rebondissements et de nouveaux personnages jeunes ont fait leur entrée comme pour mettre en parallèle deux générations bien différentes.

Vous le supposez sans doute déjà : j’ai adoré. Armistead Maupin a fait un travail incroyable en réussissant à rendre les personnages attachants à tel point que l’on est heureux de leurs victoires et que l’on est triste de leurs échecs. La condition gay accompagnée de la révolution sexuelle font face aux préjugés et Maupin ne nous cache rien de l’arrivée du sida, pourtant, une note d’espoir résonne. Ces malheurs, on peut apprendre à faire avec. On en vient vite à vouloir attaquer le tome suivant à peine terminé le dernier parce-que même si la vie y est racontée sans honte et sans tabou, il n’y a pas de lourdeur : pour résumer, cette saga est un concentré de fraîcheur et d’espoir et ce jusqu’à la toute dernière phrase du tout dernier tome qui laisse planer un sourire satisfait sur vos lèvres.

Je dois dire que, maintenant que j’ai terminé, les chroniques vont réellement me manquer et il n’est pas impossible que je relise quelques tomes, rien que pour le plaisir. Je ne peux que vous conseiller cette saga. Les livres se lisent rapidement et c’est un vrai petit plaisir. De quoi prolonger un peu l’été.

7 réflexions sur “Les Chroniques de San Francisco – Armistead Maupin

  1. Je l’ai lue ado, cette série, et en ai relu quelques tomes ces dernières années. C’est un vrai coup de foudre pour tout, l’atmosphère, l’époque, et cette vraie galerie de personnages.

    J'aime

  2. ça fait un moment que ces bouquins me font de l’oeil ! Par contre, c’est le genre de livre qu’il faut lire de manière suivie ou on peut facilement laisser s’écouler du temps entre chaque bouquin ?

    J'aime

    1. Personnellement je les ai lu avec quasi un an entre chaque (sauf pour les 3 derniers) et ça ne m’a pas dérangé du tout. Les aventures sont nouvelles, et les évènements importants des personnages en général on s’en souvient, le reste est comme une réminiscence, des souvenirs, comme pour les personnages 😉

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s