Slumdog Millionnaire – Danny Boyle

Un film culte du grand réalisateur britannique Danny Boyle. Son nom ne vous dit rien ? Si si, souvenez-vous… Petits Meurtres entre amis et Trainspotting avec Ewan McGregor, c’était lui. Oh et l’ouverture des JO de Londres… lui aussi. Bref, c’est pas de la rigolade Danny Boyle. C’est même carrément du haut niveau. Et j’adore. Même si je ne connais pas tout sa filmographie, c’était un plaisir de découvrir ses films car il y a toujours ce brin de folie horrible qui nous fait rire… mais jaune.

Slumdog Millionnaire n’est pourtant pas une histoire drôle, bien au contraire.  Un jeune homme gagne 10 millions de roupies (évidemment, ça se passe en Inde, sinon quelle arnaque !) au jeu télévisé que l’on connait en France sous le nom « Qui veut gagner des millions », même plateau, même décors, tout est identique. Mais ce jeune homme venant d’un bidonville et qui répond correctement à toutes les questions ? C’est pas possible. Après le premier jour (car la dernière question se déroulera le lendemain), la police lui tombe dessus et tente de lui faire avouer comment il a pu tricher (par des moyens plus ou moins légaux). Manque de bol, le jeune homme n’avait pas du tout triché. Libéré, il va expliquer l’histoire de chaque question à l’inspecteur, son histoire. En effet, toutes les questions qui lui ont été posé sont une étape de sa vie et nous revivons donc le jeu, et son enfance en parallèle, intimement mêlés pour en faire l’histoire d’un petit garçon et de son frère qui grandissent orphelins, dans la misère et l’horreur de l’humanité. Evidemment, il y a une forme de morale à la fin. L’histoire n’est pas drôle…. du tout. Mais on est loin de pleurer dans les chaumières grâce à la narration que Boyle en fait. Du pur génie.

Je regrette sincèrement de ne pas avoir regardé ce film avant. J’avais tellement peur qu’il soit trop dur, trop triste, mais au final c’est supportable. L’adjectif que j’emploierai plutôt, c’est « choquant ». Parce-que la misère est horrible, parce-qu’on le voit du point de vue d’un enfant. Mais il y a de l’espoir dessous, car le garçon n’en démord pas de son but : il cherche son premier et unique amour, et il le cherche par tous les moyens. Rien ne l’arrête, ni la pauvreté, ni les mafieux cruels, ni la torture pour avouer un crime qu’il n’a pas commis. Danny Boyle nous offre encore une fois dans ce film quelque chose de fort et de prenant. Je suis contente de finalement avoir vu ce petit bijou, enfin. A voir, sans aucun doute !

5birdybook

Heberger image

PS de Lily: J’ai adoré ce film ! Les décors, les musiques, TOUT ! J’ai adoré les acteurs et surtout Dev Patel que je connais aussi pour son rôle dans Skins !

7 réflexions sur “Slumdog Millionnaire – Danny Boyle

  1. Je te conseille alors le livre Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire de Vikas Swarup, qui raconte cette histoire.
    Moi aussi j’ai trouvé ce film (et le livre) super, très précis, très vrai…

    J'aime

  2. Un très bon film Comme tu dis, l’histoire n’est pas forcément des plus joyeuses mais pourtant il s’agit pratiquement d’un feel good movie. Beaucoup de scènes sont marquantes et je suis également fan de la musique. 8 Oscars mérités selon moi.

    J'aime

    1. Je trouve aussi que les oscars sont réellement mérités. La musique est super, j’ai adoré ! C’est vraiment un film à voir au moins une fois dans sa vie

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s