Asterix, le Domaine des Dieux : Astier le retour

asterix-et-le-domaine-des-dieux-photo-5437a5eb1887b

Histoire de finir l’année en beauté, je suis allée voir Astérix, le Domaine des Dieux le 31 décembre dernier. Pourquoi ? Tout d’abord parce-que j’aime bien Astérix, j’ai lu tous les albums dans ma prime jeunesse et même si j’aime moins les dessins animés de ce petit gaulois, j’apprécie quand même de passer du temps avec lui et de retrouver mon enfance. Ensuite, parce-que l’inénarrable Alexandre Astier (dont, vous le savez maintenant, je suis fan) a écrit le scénario, a fait l’adaptation et les dialogues, en plus de ça, il l’a co-réalisé. Que demande le peuple ? Qu’il fasse une des voix ? Ah non mais attendez… il le fait aussi. La voix du centurion romain, c’est lui. Reconnaissable entre mille.

L’histoire de cet opus est toute simple : César fait construire une ville romaine toute à côté de l’irréductible village de gaulois de la côte Armoricaine. Pas évident puisqu’Astérix, Obélix et Panoramix n’ont pas l’intention de se laisser faire, mais à cause d’un malentendu (ou plutôt d’un manque d’accord) avec les esclaves, la ville est construite et les citoyens romains débarquent. Et comme tout lieu devenant urbain, le commerce fleurit, les prix sont à la hausse, jusqu’à ce que la romanisation se fasse en bonne et due forme.

En soi, l’histoire et l’intrigue ne sont pas complexes, ce n’est pas vraiment utile et ce n’est pas ce que l’on demande à un dessin animé destiné (en priorité) à des enfants. Toutefois, les gags sont tellement bien menés… moi qui était une fervente adepte des Looney Tunes et Tex Avery plus que de Disney, je dois dire que j’y ai retrouvé les bons gags de cartoons de ceux-là et rien que pour ça, on sourit la plupart du temps. A cela, s’ajoute le fait que certaines références ne sont clairement pas à destination des enfants, je pense en l’occurrence à Panoramix qui se met devant son chaudron et se met à crier aux romains d’une grosse voix « Vous… ne pass’rez… pas !!!! » Merci Alexandre pour ce merveilleux hommage à Gandalf, j’ai bien ri !

Asterix-domaine-dieux

A une histoire bien adaptée et écrite, s’ajoute inévitablement le label « Astier ». On reconnait immédiatement la voix de Géthenoc en Abraracourcix et en tendant l’oreille celle de son pater en Cétautomatix. Elie Sémoun en un romain aussi excité que le prédicateur de Kaamelott (un peu plus et on l’imaginait crier « Hérétique au bûcher ! »). En entend traîner un « c’est pas faux » qui fait sourire tous les fans… et les caractères des personnages de Kaamelott se retrouvent énormément dans le film j’ai trouvé. J’ai trouvé un Bohort dans l’esclave numide et une belle-mère d’Arthur en Bonnemine. Et je suis d’ailleurs bien curieuse de savoir si vous pensez comme moi pour ceux qui l’ont vu, si vous trouvez d’autres références ou si c’est moi qui extrapôle…

Pour résumer, j’ai beaucoup aimé malgré que je ne sois pas trop dessins animés, c’est un moment agréable pour les petits mais aussi pour les grands qui ne s’ennuieront pas. Je vous le recommande, pour rire et vous changer les idées !

Ps: N’oubliez pas que notre concours est encore en cours ! Venez vous inscrire !

Hebergeur d'image

Heberger image

4birdybook

 

7 réflexions sur “Asterix, le Domaine des Dieux : Astier le retour

  1. Pour ma part je suis une graaaande fan de dessins animés et films d’animation ! Je les aime particulièrement quand on y retrouve une double « lecture » et que la réalisation ravive aussi bien notre âme d’enfant ET nous fait sourire au travers des dialogues clairement pas destinés aux enfants !
    Astérix et le domaine des dieux répond à ce critère essentiel et puis …. Alexandre Astier quoi !!!! Pas besoin d’autres arguments.

    Aimé par 1 personne

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s