Frank – Lenny Abrahamson

Vous l’aurez peut-être remarqué mais j’ai deux façons de choisir mes films : la curiosité (on m’en a parlé, j’ai vu quelque chose qui m’intéressait dedans…) et le suivi d’acteur. Frank, je n’en avais pas du tout entendu parler avant de retourner voir récemment la filmographie de Michael Fassbender, acteur que j’apprécie par son talent et sa polyvalence dans les rôles qu’il incarne (tant dans des blockbusters du type X-Men que dans des films que je qualifierai d’auteur avec Hunger notamment). Ce film m’a particulièrement intriguée sachant que Fassbender joue pratiquement tout le film avec une fausse tête en carton…. oui vous avez bien lu : une fausse tête en carton. Et qui fait peur en plus de ça.

Les choses sont claires : je ne regarde pas Frank pour le physique de Fassbender pour celles qui remettraient en cause mon sérieux ! (oui bon…. petite déception, j’admet !) Cela dit, cette fausse tête n’enlève absolument rien à son talent. Bien au contraire. Et quel talent…

Frank, c’est un peu le film WTF. Le synopsis est on ne peut plus simple : Jon rêve d’être musicien professionnel et de sortir un disque mais n’y parvient, il rencontre un groupe dont le claviériste ne peut pas jouer et il se fait engager à la place. S’ensuit une sorte de documentaire sur ce groupe particulièrement étrange par sa musique et par les membres qui le composent filmé par Jon et qui le poste sur youtube. Il découvre peu à peu les personnalités de chaque membre (Frank et sa fausse tête, le manager dépressif, le guitariste ne parlant que français et Clara l’enquiquineuse…) et surtout, il va découvrir le mystère qui entoure ce groupe de musique underground et le génie décalé de Frank.

J’ai ressenti ce film comme donnant une place importante à la folie sans la traiter comme telle et comme une anomalie. Ce film est plutôt un plaidoyer contre tout ceux qui traite les fous de fous. Je citerai une réplique de Kaamelott et d’Alexandre Astier pour le coup : « Les fous ne sont fous que par rapport à une norme. » Je suis entièrement d’accord avec ça, dans notre société, on diagnostique un fou parce-qu’il ne pense pas de la même façon, qu’il agit étrangement, voire criminellement. Si cette dernière façon d’agir amène, bien sûr, à protéger le reste de la société, un « fou » qui ne fait de mal à personne, faut-il forcément l’interner seulement parce-qu’il est différent ? Je me suis posée la question à la fin du film…. Frank est un génie avant tout, il n’est bien que dans son groupe, si on le lui retire, que lui reste-t-il ? Il n’est pas besoin de changer une personne pour la faire rentrer dans une norme. Jon finit par le comprendre.

Si vous n’avez pas encore vu ce film, je vous le recommande chaudement. Le casting est excellent, la réalisation également. C’est plaisant, c’est fou, mais la folie, ce n’est pas mauvais. Vous pouvez vous perdre dans les musiques de Frank, vous ne pourrez que passer un bon moment.

Heberger image

 

5birdybook

7 réflexions sur “Frank – Lenny Abrahamson

    1. Tu me diras ce que tu en as pensé quand tu l’auras vu j’espère ! Je suis vraiment curieuse d’avoir d’autres avis sur ce film vraiment spécial 🙂

      J'aime

  1. Très bon article !
    Je fais du suivi d’acteur aussi, et je n’ai pas eu l’occasion de voir Frank mais je suis très intrigué et maintenant j’ai encore plus envie de le voir.
    Un très bon acteur de XMen à Hunger comme tu dis, et même si il y a petite déception de ne pas voir son joli visage, je découvrirai ce film avec plaisir. 😉

    J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s