L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea – Romain Puértolas

Je lis des critiques de ce livre depuis qu’il est sorti et je dois dire que ma curiosité en avait été éveillée dès les premières rien que par le titre. Non mais il faut le faire pour appeler son livre comme ça, vous ne croyez pas ? Rien que ça, je me suis demandé ce qu’il se cachait derrière. Il aura fallu que j’attende l’été pour succomber et me le procurer.

Résumé : Un fakir, Ajatashatru Lavash Patel, arrive en France pour se rendre à Ikea et acheter le dernier lit à clous sorti tout droit de leurs entrepôts. N’ayant pas les moyens de se payer une chambre d’hôtel, il décide de passer la nuit dans le magasin. Manque de bol, il se fait enfermer dans une armoire, direction l’Angleterre. Et le voyage n’est pas fini alors qu’une romance pointe le bout de son nez. Où va-t-il donc finir ?

Pour tout dire, j’étais certes très curieuse, mais je ne m’attendais pas à un super livre. Effectivement, ce n’est pas le genre de roman que l’on prend pour se cultiver, mais parfait pour les vacances d’été, sur la plage, quand on a pas forcément la tête à ça et que l’on finit par piquer du nez sur les pages. Toutefois, ce livre vaut quand même la peine d’être découvert, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, l’auteur écrit avec beaucoup d’humour. Tellement que cela m’a perturbé quelques fois. Il s’amuse avec les noms étrangers et leurs prononciations, l’effet « cliché » est inhérent mais après réflexion, c’est vraiment voulu par l’auteur qui a tout de même fait des recherches sur les cultures en question (notamment la culture indienne). L’humour est donc finalement bien au service de la plume et non le contraire, ce qui aurait été dommage.

Ensuite, le sujet difficile de l’immigration abordé par l’auteur qui montre à quel point leur situation est critique, où qu’ils se trouvent et que les trous dans la législation des pays et européennes rendent les choses absolument ubuesques. Chacun se renvoie la balle sans avoir de réelle solution à ce problème. Bref, les gouvernements agissent au cas par cas plutôt que de prendre le mal à la racine. Au final, ce doit être trop compliqué, il y a mieux à faire : interdire de conduire en tongs par exemple.

Pour résumer, j’ai plutôt bien apprécié ce petit livre. Avec des situations plus cocasses les unes que les autres, Romain Puértolas arrivent à nous faire réfléchir sur un sujet bien plus grave qu’un Fakir dans une armoire ikea. Certes, on voit très bien les outils qu’il a employé pour écrire un roman à succès : le titre, l’humour, l’histoire d’amour; mais au service d’une cause un peu plus profonde. A défaut de faire changer les choses, il sensibilise, et c’est peut-être ça aussi, le rôle d’un écrivain aujourd’hui.
Heberger image

4birdybook

10 réflexions sur “L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea – Romain Puértolas

  1. Je suis contente de tomber sur ton billet, car ça me permet de confronter mon avis avec le tien 🙂
    Je pense l’avoir moins apprécié que toi. Je n’ai pas été très sensible à l’humour de l’auteur. Même si je reconnais qu’il en a, et que cette petite touche est appréciable. Ton avis rehausse la majorité des avis que j’ai pu lire jusqu’ici. Ils restent majoritairement sur une impression négative. Et le mien en fait malheureusement partie.

    J'aime

    1. J’ai lu quelques bonnes chroniques sur ce livre également, d’où ma curiosité en fait. C’est vrai qu’on peut vite ne pas apprécier, je me suis demandé un moment pendant ma lecture si oui ou non j’adhérais à l’humour. Je n’aime pas trop les clichés en littérature mais en prenant du recul, je me suis aperçu que ce n’était pas des clichés bêtes et méchants. Après, je comprends très bien que cet humour ne fasse pas forcément rire tout le monde 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Je t’avoue qu’au début j’ai trouvé les petites touches d’humour sympa, mais j’ai trouvé que ça faisait « trop ». J’ai fini par me lasser. Si j’ai l’occasion de lire son autre roman, La petite fille qui avait avalé un nuage…, je tenterai, on ne sait jamais !

        J'aime

      2. Je te comprends totalement, je l’ai lu très rapidement, c’est peut-être pour ça que je n’ai pas eu le temps de me lasser d’ailleurs ! En tout cas, je suis curieuse de ton avis sur son autre roman si tu viens à le lire 🙂

        Aimé par 1 personne

    1. La réflexion sur l’immigration n’est pas très poussée, mais dans tous les cas, elle fait au moins réfléchir selon moi ^^ Bonne lecture si tu te laisses tenter !

      Aimé par 1 personne

  2. Je me souviens avoir bien aimé cet ouvrage, surtout grâce à l’humour de l’auteur. Et je trouve le titre de ce livre génial. D’ailleurs, j’ai bien envie de me lancer dans le dernier roman de Romain Puértolas : La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel. Je trouve une fois de plus le titre délicieux 🙂

    J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s