Magicien : L’apprenti (Les Chroniques de Krondor #1) – Raymond E. Feist

Je n’avais jamais entendu parler de ce livre avant de l’avoir dans les mains. Et aucune quatrième de couverture sur l’édition que j’ai acheté. Étrange me direz-vous. Mais j’aime les challenges. Et quand Bragelonne sort une édition aussi belle à un prix tout à fait abordable, j’ai du mal à résister à la curiosité et au plaisir de passer un peu de temps avec ce bel objet. Me voilà avec le tout premier tome de la première saga du premier cycle des Chroniques de Krondor de Raymond E. Feist. Apparemment assez connu dans le milieu de la fantasy. La bonne surprise.

Résumé : Pug est un apprenti au Château de Crydee dans le royaume de Krondor. Comme beaucoup de jeunes garçons de son âge, il attend avec impatience qu’un maître artisan le prenne sous son aile. A défaut de son premier choix, les armes, c’est le magicien qui le prend comme apprenti. Il se découvre un potentiel hors du commun mais qu’il ne parvient pas à maîtriser. Quand un bateau étranger s’échoue sur une plage de Crydee, le mystère et la menace gonflent. Les étrangers n’appartiennent pas à ce monde. Les protagonistes en découvrent un nouveau dont les habitants envahissent le royaume de Krondor. Une guerre éclate.

Ayant choisi ce livre sur un coup de tête absolument, je n’avais donc aucune attente. Je ne m’attendais à rien de bien, à rien de mauvais non plus. Alors c’était un peu le coup de poker. Et un coup de poker gagnant. Certes, ce n’est pas ma saga fantasy préférée, j’aime beaucoup trop Game of Thrones et l’Assassin Royal pour ça, mais c’est un excellent livre qui tire son épingle du jeu par une temporalité originale. L’auteur explique que ne connaissant pas les règles d’écriture en fantasy, il avait simplement écrit au feeling. Pour être honnête, on le sent et j’ai eu du mal à m’y faire au départ avec des ellipses étranges qui perturbent un peu les sens. Pourtant, cela n’enlève rien au rythme du récit et au final on finit même par se dire qu’elles font bien d’être là, car on les remarques, on sent la rupture du récit voulue par l’auteur.

En ce qui concerne l’histoire, elle n’est pas forcément d’une originalité débordante, mais les personnages sont bien amenés et on finit par s’attacher à eux et se poser des questions sur leur destin. Destin que l’on ne connaît pas à la fin de ce tome qui s’arrête en plein milieu de la guerre et qui nous laisse sincèrement sur notre faim. Pour excuser l’auteur, l’édition originale ne s’arrête pas là. Mais en France, ça ne fonctionne pas comme ça (on le sait si bien avec Le Trône de Fer), le premier livre des Chroniques de Krondor est Magicien, divisé en deux dans certaines éditions françaises et pour le coup, il va falloir que je me procure la suite parue courant août. Il y a de fortes chances pour que je termine cette première saga de l’univers de Krondor (sooner or later vu ma PAL!).

C’est donc un livre que je recommande à tous les amateurs de fantasy, les personnages sont intéressants, et le style de l’auteur change vraiment des autres livres du genre. L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Pour moi, ce sera quatre bookyflies!

Heberger image

4birdybook

5 réflexions sur “Magicien : L’apprenti (Les Chroniques de Krondor #1) – Raymond E. Feist

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s