The Absolut Sandman vol.1 – Où Neil Gaiman nous fait rêver

DSC_0971_20160301125419023Neil Gaiman c’est un peu l’auteur que j’adore suivre mais dont je n’arrive pas à rattraper mon retard de lecture. Le monsieur a fait trop de choses et ma pile à lire est trop grande. Pourtant, doucement mais sûrement, je comble mon retard. Pour le moment, je dois dire que ma préférence va à Stardust qui est un conte moderne classique mais parfaitement bien ficelé et très poétique. Mais aujourd’hui, je ne vais pas vous parler de Stardust mais de Sandman. Une série DC Comic entièrement scénarisée par le Grand Gaiman (non je n’exagère pas).

Résumé : Morpheus, le seigneur des rêves, a été emprisonné en 1916, par un groupe occulte. Après avoir fomenté son évasion pendant presqu’un siècle, il réussit à s’échapper et se lance dans une quête pour redevenir le Maître des songes. Hantant les cauchemars et les désirs des hommes, il ira jusqu’en enfer retrouver son dû. (contient Sandman # 1-16). (Goodreads)

Ce comic est vraiment particulier. Je n’ai pas l’habitude de lire des DC Comics et il y a sûrement beaucoup de références graphiques et scénaristiques que je n’ai pas vu et qui ne m’ont pas touché. Toutefois, je dois avouer que le graphisme de manière générale est particulièrement bon et moi qui suit assez difficile en dessin, j’ai beaucoup aimé. Au delà du dessin, car je suis loin d’être une experte en la matière, c’est le scénario qui relève du génie. Les intrigues sont bien menées avec beaucoup de suspense et d’onirisme. L’onirisme, évidemment, vient du personnage du Sandman. Et tout repose sur un personnage profond et vraiment bien travaillé par Gaiman. Dans les annexes de l’édition que j’ai lu, les écrits de Neil Gaiman sur la création du personnage sont retranscrits, et donne toute la saveur et l’aura mystérieuse qui l’entoure. Il le décrit donc :

« Son apparence n’est pas précisément établie : elle change quand il se trouve dans les rêves et, dans une certaine mesure, elle change selon la perception qu’on s’attend à avoir de lui. Toutefois, en règle générale, on le perçoit normalement comme un jeune homme plutôt grand, avec de très longs cheveux d’un noir de jais et des yeux étranges – j’imagine ses yeux avec un ‘blanc’ d’un noir pur, une pupille/iris de lumière pure, et derrière, une lumière qui filtre hors de ses yeux; il est mince et intense.

Il s’habille en noir (ses vêtements, à quelques exceptions près, sont simplement de la substance des rêves figée). Il a tendance à porter de longs manteaux noirs, des t-shirts noirs, et des jeans noirs. Toutefois, la base du manteau et/ou de tout ce qu’il peut porter d’autre, s’orne de flammes stylisées jaunes et rouges qui montent du bord (voir certains croquis). En plus, ce ‘feu des rêves’ se compose en partie de rêves et d’images : fixez son manteau assez longtemps et vous commencerez à apercevoir des visages et, très vite, vous serez perdus dans un rêve. »

Bon autant dire qu’avec un personnage pareil entre les mains de Neil Gaiman, le résultat est particulièrement convaincant. J’ai adoré passer un moment avec lui malgré l’horreur de certaines vignettes. Bon je peux pas me plaindre, c’est un comics d’horreur donc…. et ben normal qu’il y ait un peu des viscères et des physiques (trop) bizarres dedans. On y rencontre donc des rêves, mais surtout des cauchemars, des relations malsaines entre Abel et Caïn, des humains complètement fous, des lieux personnifiés et des concepts (comme le Sandman) personnifiés, c’est le principe.

Si vous aimez les comics (et notamment les DC comics), si vous aimez le monde des rêves, si vous aimez l’horreur, n’hésitez plus, c’est LA bd qu’il vous faut ! Personnellement, ayant l’âme sensible, je vais attendre un peu avant de me procurer le prochain tome, mais une fois digéré, c’est avec plaisir que je retrouverai le personnage du Sandman et de sa grande soeur la Mort et de son-sa petit-e frère-soeur Désir (oui, Désir est aussi un personnage très particulier qu’il me tarde de connaître un peu plus!). Est-ce que vous connaissiez ? Qu’en avez-vous pensé si vous l’avez lu ?

Heberger image

4birdybook

4 réflexions sur “The Absolut Sandman vol.1 – Où Neil Gaiman nous fait rêver

  1. Très intéressant cet article! D’une part je viens de recevoir la nouvelle édition J’ai Lu de Stardust (et j’ai hâte de le lire!) et d’autre part, j’ai une amie qui collectionne ces gros livres « Sandman ». Je pourrais sans doute lui emprunter ce premier livre! 😛 (moi aussi je voudrais découvrir un peu tout ce que Neil Gaiman peut faire)

    J'aime

    1. Stardust ** c’est un de mes livres préféré ! Je le relirais bien d’ailleurs ! Mais en tout cas oui, si tu as l’occasion d’emprunter Sandman, hésite pas, ça vaut le coup d’oeil 🙂 (Neil Gaiman de toute façon **)

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s