Itinérances 34e édition : Silent Sonata et le cinéma slovène

Aujourd’hui, je vais tenter de vous parler de ce film un peu particulier : Silent Sonata de Janez Burger. Il s’agit d’un film slovène de 2010 et pour tout dire, ça surprend. Le synopsis m’avait rendu très curieuse surtout en parlant d’humanisme et de poésie, ça m’avait beaucoup intrigué. Me voilà donc dans la salle obscure, pas prête du tout à ce qui va arriver.

Synopsis : Un homme demeure avec ses deux enfants dans une maison à moitié démolie au milieu d’un champ. Sa femme vient d’être tuée par une grenade lors d’une attaque militaire. Le père s’attend à un nouvel assaut. En lieu et place de quoi un cirque ambulant appelé Circus Fantasticus débarque, avec en son sein son chef à l’agonie. La vie peut-elle continuer sur cette terre désolée ? Peut-il arriver quoi que ce soit de beau au milieu de ce paysage de mort et de guerre ? (Allociné)

Je vous parlais du poids et de la force du silence dans le film précédent que j’ai vu au festival, Le coeur régulier. Et bien, j’ai été servie avec Silent Sonata. Même si j’aurais pu le deviner avec le titre…. Dans ce film, aucun mot, aucune parole ne sont échangés. Ce sont des regards, des bruits, voire des onomatopées. Mais les mots disparaissent pour laisser la place aux bruits et aux corps pour s’exprimer. Etrange. Je m’attendais à tout moment à ce que le mot débarque dans le film, un peu comme une arme, quelque chose de fort, qui serait d’une beauté a couper le souffle ou une réponse à la grande question de l’univers (pas 42). Jusqu’au moment où je me suis dit qu’à ce stade, l’arrivée d’un mot ne ferait que gâcher le film. C’est là que je me suis dit qu’un film, ce n’est pas forcément de bons dialogues, clairement.

Pour appréhender ce film, il faut tout de même faire abstraction du cinéma hollywoodien auquel on est habitué (peut-être même un peu trop, moi la première). En plus d’être un film sans dialogue, c’est un film slovène. Avec tout ce qu’implique un film d’auteur d’un pays dont on connaît très peu la culture, les mentalités et le folklore. On se retrouve donc à croiser le fantôme de la femme décédée en début de film et à « enterrer » un homme encore vivant. Bien sûr, là derrière, c’est toute une symbolique qui prend le relais et avec un peu d’effort on arrive à en deviner les contours même s’il nous manque des connaissances pour tout comprendre.

Mais au final, ce que je retiens de ce film c’est l’humanité qui transparaît. Ma scène préférée est celle où l’adolescent du cirque apprend à faire du vélo à l’adolescente de la maison avant d’aller faire du vélo sur la plage. Les deux enfants ont l’air particulièrement heureux alors que la guerre sévit tout autours d’eux et que la mort les entoure. J’ai trouvé ça magnifique de voir que la vie et la jeunesse est capable de trouver de quoi se réjouir dans un contexte si noir. Un peu comme une fleur qui pousse dans un champs de ruines.

Silent Sonata est donc un film vraiment poétique, c’est vrai. On rit, on pleure, on trouve certaines choses un peu bizarre et puis on est heureux. Un peu comme dans la vie. Je conseille vraiment ce film à tous les curieux et les amoureux de cinéma. C’est un vrai bon moment cinématographique à passer.

Heberger image

5birdybook

2 réflexions sur “Itinérances 34e édition : Silent Sonata et le cinéma slovène

    1. Oh tu fais un challenge cinéma ? Quel principe as-tu choisi ? Ordre alphabétique de titre ? de nom de réalisateur ? de pays ? En tout cas, je suis contente de t’avoir donné envie et j’espère que ton petit voyage en pays slovène te plaira 🙂

      J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s