Itinérances 34e édition : La Grande Evasion – John Sturges

J’ai vu quelques autres films au festival du cinéma dont je voudrais vous parler également. La Grande Evasion de John Sturges en fait partie. Le festival faisait l’objet d’une rétrospective dédiée à Steve McQueen et ce film en faisait partie, parmi beaucoup d’autre. Mon choix s’est porté sur celui-ci car le synopsis me plaisait bien et que j’en avais entendu parler en bien de nombreuses fois.

Synopsis : Durant la Seconde Guerre Mondiale, des officiers alliés récidivistes de l’évasion sont prisonniers et surveillés étroitement dans un stalag. Malgré cela, ils préparent une évasion massive. Avant même que l’alerte ne soit déclenchée, soixante-quinze d’entre eux parviennent à s’échapper… (Allociné)

En même temps, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais le synopsis est assez prometteur. Des prisonniers spécialistes de l’évasion, tous regroupés dans un seul et même camp ? Y’a de quoi faire un truc bien. Et effet, le résultat est bien. Même très bien. J’aime beaucoup ce genre de films, au grain un peu vieilli, un peu démodés aussi il faut le dire. J’ai rarement croisé des personnes me disant qu’elles adorent les films de Belmondo, Fernandel, Bourvil, Pierre Richard…. bref. Je me sens un peu seule concernant ce petit plaisir mais je continue quand même. En général, effectivement, c’est plutôt les films et acteurs français que je connais de cette période, c’était l’occasion ou jamais de changer de point de vue. Steve McQueen m’a énormément fait penser à Belmondo d’ailleurs. Même genre de film, même dégaine de je-m’en-foutiste-baroudeur-au-sourire-ravageur. Donc ça va, je n’étais pas trop dépaysée.

Concernant l’histoire, c’est vrai que l’on rigole quelque fois malgré le fond historique assez lourd qu’est la seconde guerre mondiale. Il y a des petits détails, qui-pro-quo, qui nous font sourire. Pourtant, ce comique est teinté de noir par moment puisque le film nous plante quelques piqûres de rappel au cas où on aurait oublié qu’il s’agit de la guerre, des nazis, de la gestapo et qu’il ne faut pas rigoler avec eux.  J’ai trouvé ça très intéressant cette allée-et-venue entre le comique et la réalité puisque le réalisateur ne nous laisse pas vraiment nous libérer avec le rire, un peu comme ces malheureux prisonniers repris sans arrêt (17 tentatives d’évasion pour Hilts, le personnage de Steve McQueen quand même).

Je laisse en suspend le dénouement du film qui m’a beaucoup surpris et qui j’espère vous surprendra également. Je ne m’y attendais pas du tout….

Un petit détail supplémentaire, au début du film, il est annoncé que cette Grande évasion a réellement eue lieue même si elle a fait l’objet de quelques adaptations pour le film, tout comme les personnages. C’est difficile à croire et pourtant, ça rend le film encore plus incroyable. Le film est adapté du roman de Paul Brickhill ayant lui-même été présent lors de la réelle évasion.

En tout cas, c’est vraiment un film que je conseille. Si vous en avez l’occasion, il est à voir. De mon côté, ça m’incite à me pencher un peu plus sur les films de Steve McQueen avec Guet-Apens notamment qui était diffusé au même moment que La Grande Evasion, dans une salle à côté pendant le festival. Vous l’avez déjà vu ? D’autres films avec Steve McQueen à me conseiller ?

Heberger image

5birdybook

2 réflexions sur “Itinérances 34e édition : La Grande Evasion – John Sturges

  1. Oh decidement ce film me poursuit !!
    J en ai entendu parler sur un autre blog hier …
    Et vos avis me donnent tres envie de le voir.
    Moi aussi j’aime quelques fois me plonger dans de vieux films.
    Merci pour cet avis. Bonne semaine.

    J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s