High Rise – Ben Wheatley : allez-vous avoir le vertige ?

Voilà l’avant-dernier film que j’ai pu voir au festival du cinéma d’Alès et que je vais vous présenter. J’ai pu le voir en avant-première et je me hâte de rédiger mon article pour tenter de vous convaincre d’aller le voir en salle le 6 avril prochain (c’est bientôt !!). Pour tout vous dire, ça faisait très longtemps que j’entendais parler de High Rise, faut dire qu’en suivant l’actualité de Tom Hiddleston, c’est difficile de passer à côté. Et si en plus, on me propose Jeremy Irons et Luke Evans en bonus, je sais déjà que je vais aimer le film. En effet, j’ai plutôt confiance dans les choix de rôle de ces acteurs là. Alors penchons-nous un peu plus sérieusement sur High Rise, réalisé par Ben Wheatley…..

Synopsis : 1975. Le Dr Robert Laing, en quête d’anonymat, emménage près de Londres dans un nouvel appartement d’une tour à peine achevée; mais il va vite découvrir que ses voisins, obsédés par une étrange rivalité, n’ont pas l’intention de le laisser en paix… Bientôt, il se prend à leur jeu. Et alors qu’il se démène pour faire respecter sa position sociale; ses bonnes manières et sa santé mentale commencent à se détériorer en même temps que l’immeuble : les éclairages et l’ascenseur ne fonctionnent plus mais la fête continue! L’alcool est devenu la première monnaie d’échange et le sexe la panacée. Ce n’est que bien plus tard que le Dr Laing, assis sur son balcon en train de faire rôtir le chien de l’architecte du 40ème étage, se sent enfin chez lui. (Allociné)

Avant toute chose, je voudrais préciser que ce film est une adaptation du roman de science-fiction de James G. Ballard I.G.H. (titre original : High Rise). J’aurais pu être déçue, à force de voir des adaptations de livres, je me dis qu’on ne crée plus grand chose… Mais il se trouve que ça aurait été drôlement dommage de passer à côté d’une adaptation comme celle-là. D’autant que les bonnes adaptations qui me font découvrir d’excellents romans : je prends ! (Je pense notamment à Cloud Atlas de David Mitchell qui est devenu un de mes livres favoris et L’homme tombé du ciel de Walter Tevis qui m’attend bien au chaud dans ma PAL et dont vous entendrez de nouveau parler).

Pour en revenir à nos moutons, High Rise est un film absolument époustouflant. L’histoire est déjà, en soi, très percutante, puisqu’il s’agit d’une critique de nos sociétés, du moins c’est comme ça que je l’ai ressenti. Le moindre pépin est une occasion pour oublier toute politesse, moralité et éthique. Dans cet immeuble où les gens peuvent vivre en autarcie (ou presque), il suffit d’un grain de sable, une coupure d’électricité à l’un des étage et c’est un pugilat, une guerre civile, une débauche d’alcool, de drogue, de violence et de sexe sous toute ses formes qui embrase la population de l’immeuble.

Vu par l’oeil de Wheatley, cette histoire est encore plus saisissante. Il filme les acteurs avec beaucoup d’étrangeté, on se demande souvent ce qui leur passe par la tête avant leur prochaine action. En fait, on sent réellement ce petit monde, ce microcosme devenir complètement fou et retourner à une vie sauvage et barbare…. animale même. C’est assez impressionnant. J’ai également beaucoup aimé les plans extérieurs sur cet immeuble géant, ce parking inhumain et ces autres immeubles géants en construction. On se retrouve propulsé à la fois dans un monde qui n’est pas notre monde, mais qui pourrait bien l’être. Enfin, mention spéciale à une des dernières scènes filmées en « caléidoscope » (je vais appeler ça comme ça….) car un des enfants de l’immeuble regarde la scène à travers un de ces jouets. J’ai trouvé cette idée géniale. Et le rendu à l’écran est superbe.

Côté casting, je sais que je ne me trompe pas quand il s’agit d’Hiddleston et Irons. Deux acteurs qui s’étaient déjà croisés sur la mini série BBC The Hollow Crown. Deux acteurs jouant Shakespeare avec beaucoup de qualité. Pour moi, ça veut déjà tout dire sur leur talent et la garanti qu’ils apportent. Je risque de me répéter si je vous dis que Tom Hiddleston est parfait dans le film, qu’il joue juste et bien, tout comme son compère Jeremy Irons.

Alors en conclusion, pour les fans de Tom Hiddleston, Jeremy Irons, Ben Wheatley, pour les fans de science-fiction (et les non-fans), pour les fans de films où l’on ressort de la salle complètement sonné en se disant sur le coup « j’ai adoré ! mais je sais pas encore pourquoi », sautez dans les salles obscures de votre petit ou grand cinéma. C’est un film à voir, absolument ! Et j’attends vos avis avec impatience !

Heberger image

5birdybook

6 réflexions sur “High Rise – Ben Wheatley : allez-vous avoir le vertige ?

  1. J’avais beaucoup aimé le livre et je suis impatiente de voir le film. Malheureusement, il ne sort pas là où j’habite (Japon) donc il va sans doute falloir que j’attende la sortie en DVD…

    J'aime

    1. Ah mince, pas de sortie prévue au Japon ? C’est dommage ! J’aurai plutôt cru que c’était le genre de film qu’ils sortaient d’ailleurs…. oui il faudra attendre le DVD ou la VOD du coup, mais ça vaut le coup d’attendre 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Il paraît que le livre est extrêmement violent, oui… Pour le film… bon certes c’est pas un film à mettre entre les mains de tout le monde mais je ne l’ai pas trouvé à ce point horrible… je veux dire, c’est supportable. Comparé à d’autres films considérés tout public, ça va. Je n’ai pas encore lu le livre donc difficile de faire une comparaison pour le coup mais étant assez sensible à la violence, je pense pouvoir dire que ça passe 😉

      J'aime

      1. Disons que lorsque l’on lit un roman, la violence est décuplée par notre imagination. Il est possible aussi que le réalisateur ait fait d’autres choix scénaristiques que le roman. Bon, à réfléchir alors pour le film! 😉

        J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s