Le comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas

 Ce livre en deux volumes aux éditions Folio Classique attendait depuis un an maintenant dans ma bibliothèque. Vous allez me dire que ça fait beaucoup (mais c’est le temps d’attente standard je crois vu ce que j’ai à lire). Il n’empêche que cela faisait très très très longtemps (vous trouvez que j’exagère ?) que je voulais lire des livres d’Alexandre Dumas, et après cette première expérience je ne risque pas de m’arrêter là. Moi qui adore et qui ai toujours adoré les films de cape et d’épée, je ne comprends pas pourquoi je n’en suis pas venue plus tôt à cet auteur. J’ai l’impression d’avoir raté mes 26 premières années de lecture. Bon entre temps j’ai quand même découvert de merveilleux auteurs mais quand même : DUMAS ! Et sans surprise : J’ADORE.

Mais parlons du Comte de Monte-Cristo puisque c’est ce livre que je viens de finir et par lequel j’ai découvert le style de Dumas (parce-que bon, comme tout le monde, j’ai vu tout un tas d’adaptation cinéma, les histoires, je connaissais donc). Le Comte… ah ce personnage. Envoutant, énigmatique, mystérieux, cruel et si charismatique dans son obsession de vengeance. Car oui, ce livre est un livre sur la vengeance mais pour reprendre les paroles du Comte c’est également un livre sur l’espoir. « Attendre et espérer ». De quoi nous redonner foi en l’humanité. Ça se perd de nos jours, moi la première. Résumer ce livre serait peut-être un peu surfait car les amateurs de lecture connaissent sans aucun doute même s’ils ne l’ont pas encore lu. Cela dit, je vais faire cours pour les nouveaux amoureux de lecture qui viendraient lire cet article. Comme je l’ai dit, c’est un livre sur une vengeance, celle d’Edmond Dantès, enfermé à tort pendant 14 ans dans les geôles du Château d’If. En 14 ans de détention, je vous laisse imaginer à quel point la folie peut nous guetter si l’on a pas un objectif qui nous fait espérer et l’espoir tout simplement de sortir de prison. Durant sa détention, Dantes rencontre l’Abbé Faria qui va changer sa vision des choses et, en quelques sortes, l’aider à survivre à cette folie. Comme vous le devinez, Dantes sort de prison (je ne vous dit pas comment mais c’est très croustillant à lire), et va mettre en place sa vengeance contre ceux qui ont pris part à son arrestation et à cette détention de 14 ans. Je ne vous en dis pas plus concernant l’histoire, je vous laisse découvrir, ou redécouvrir pour le plaisir de lire.

Je me contenterais d’ajouter quelques mots sur ce que j’en ai pensé. Vous l’avez sans doute déjà deviné, j’ai adoré (oui je sais je me répète, c’est volontaire, un effet de style pour insister sur le fait que j’ai vraiment vraiment adoré). Pour faire plus constructif, j’ai énormément apprécié les références de Dumas, à Shakespeare notamment (Othello principalement), qui témoignent de l’éducation à l’époque, la profondeur du personnage de Monte-Cristo et les questions morales que sa vie suscite. A-t-il raison de se venger ? Sa vengeance n’est-elle pas trop cruelle ? Il se prend pour la Providence, voire pour Dieu parfois, ne dépasse-t-il pas certaines limites ? Et ces débuts de débat sont eux-mêmes amenés par Dumas, surtout vers la fin du livre où Monte-Cristo doit faire face à quelques doutes. Pour la petite anecdote, il semblerait que le terme anglais « fashionable » était à la mode (c’est le cas de le dire) en France à cette époque car Mr Dumas l’emploie sans doute une vingtaine de fois (si ce n’est plus) dans tout le roman !

J’ai entrecoupé chaque tome de livres courts, mais chaque fois, j’avais hâte de m’y remettre. Ce sont 1398 pages de pur bonheur que j’ai eu plaisir à lire. L’action y est constante, on avance toujours dans l’histoire, dans les plans mis en œuvre par Dantès, par les multiples facettes qu’il endosse et les masques qu’il prend. Je pense que ce livre vient officiellement d’entrer dans mon classement de livres classiques favoris. Qu’en dites-vous ? L’avez-vous lu ? Et qu’en avez-vous pensé ?

 

Aza.

13 réflexions sur “Le comte de Monte-Cristo – Alexandre Dumas

  1. Il est vrai que ce livre est à conseiller à ceux qui comme moi trouve la lecture des classiques un peu pénible car ils manquent de rythme, ce livre est dans l’action perpétuelle. J’en garde un très bon souvenir.

    J'aime

  2. Non pas encore lu mais je suis en pleine littérature anglaise et en VO, d’où ma lenteur littéraire… Merci…pour l’info.

    J'aime

    1. Oh j’avoue que la littérature anglaise en VO je m’y suis pas encore mise mais j’ai Pride and Prejudice qui m’attend, je lis des trucs plus simples en anglais encore. Tu es en train de lire quoi par curiosité ? 🙂

      J'aime

      1. Je viens de commencer le dernier bridget jones entre « pride and Prejudice  » et « Persuasion » (mon roman préféré… Je suis un peu fleur bleue ..

        J'aime

      2. Oh oui Bridget Jones, j’avais lu le premier en VO. Le dernier me dit moins… je vais attendre que tu me dises s’il est bien :p
        Et Jane Austen, j’adore également ! Je n’ai pas encore lu « Persuasion » mais pour le moment mon préféré c’est Pride and Prejudice même si j’ai adoré Northanger Abbey aussi (Raison et Sentiment beaucoup moins bizarrement)

        J'aime

  3. je vais le lire cet été ! J’espère aimer autant que toi mais je pense que ça sera le cas ! Tu en parles très bien et pour un peu, je le commencerai tout de suite (mais je dois lire des livres pour le boulot malheureusement!)

    J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s