Le Prince de la Brume – Carlos Ruiz Zafon

On se retrouve aujourd’hui avec un livre traduit de l’espagnol. Je vous parlais du roman de Sepulveda il y a quelques temps de cela et on m’avait conseillé de lire Zafon. Je me suis donc lancée dans l’aventure et déjà, un autre de ses livres m’attends au chaud. Aujourd’hui c’est d’un de ses premiers livres que nous parlerons, un conte pour enfants selon ses propres dires…. pour ma part, je ne le ferai pas lire à des primaires. Pourquoi ? Il est tellement bien écrit qu’il fait presque peur. En effet, l’ennemi que les héros affrontent est réellement flippant.

Résumé : 1943. Pour fuir la guerre, la famille Carver s’installe dans un village perdu sur la côte. Mais, à peine franchie la porte de la maison, des événements étranges se produisent. Avec leur nouvel ami Roland, Alicia et Max Carver vont peu à peu percer les secrets de la vieille demeure et apprendre l’existence d’un certain Caïn, surnommé le Prince de la Brume. Un personnage diabolique revenu s’acquitter d’un dette très ancienne… Voilà les trois enfants lancés à la découverte d’épaves mystérieuses, de statuettes enchantées, de gamins ensorcelés… Une aventure extraordinaire qui changera à jamais leur vie. (Goodreads)

Au départ, ce n’était pas le premier livre que je devais lire de cet auteur, mais les circonstances étant, j’ai opté pour cette lecture récemment car le livre est très court :  188 pages aux éditions pocket. Mais je n’ai aucun regret, le style de Zafon est particulièrement doux et subtil, plein de douceur et de sentiments. C’est agréable de se laisser aller à sa plume et je recommencerai l’expérience dès que je le pourrai. Dans Le Prince de la Brume, on flirte avec la magie pendant les deux tiers du livre avant d’y être confrontés de plein fouet et avec beaucoup de force. C’est cette force qui rend certains passages très impressionnants. C’est aussi ce qui montre le savoir faire de Zafon et qui donne envie de le suivre dans autre chose.

On suit l’histoire essentiellement du point de vue de Max, personnage principal du roman. On commence à lire les pensées d’un jeune garçon, mais les dernières pages, ce sont plutôt les pensées d’un jeune homme que nous voyons naître. En effet, cette histoire est une sorte de voyage initiatique pour lui, mais également pour sa soeur Alicia que nous apprenons à découvrir en même temps que lui. L’intrigue peut paraître simple et superficielle, c’est également l’évolution psychologique des personnages qui est importants dans ce livre et qui retient notre attention sur fond d’apparitions magiques et maléfiques.

Bref, ce livre est une petite dose de magie, de douceur, et de peur que l’on aime (ce frisson qui exalte), je le recommande particulièrement pour un week-end pluvieux et chaud d’été, au coin d’une fenêtre, un oeil sur le monde extérieur qui nous attend au retour du soleil. Si vous l’avez déjà lu, je serai ravie d’avoir vos impressions également.

Heberger image

4birdybook

17 réflexions sur “Le Prince de la Brume – Carlos Ruiz Zafon

    1. J’ai L’ombre du vent qui m’attends au chaud ! J’ai hâte de le lire !! Et je note ça pour Marina, merci du conseil 😉

      J'aime

  1. J’ai aimé chaque livre de cet auteur car il arrive à faire ressortir une ambiance bien particulière et bien à lui… Hâte d’en lire de nouveaux !

    J'aime

    1. C’est mon tout premier livre de lui mais j’avoue que j’ai hâte aussi de le découvrir dans un autre roman ! Comme tu le dis, l’ambiance qu’il retranscrit est vraiment particulière et envoutante.

      J'aime

  2. Il faut absolument lire « L’Ombre du Vent », c’est une pépite, une merveille, un bonheur. J’ai également lu Le Prince de la Brume, et je l’ai trouvé beaucoup moins bon.

    J'aime

  3. Le prince de la brume, comme Marina, le palais de minuit sont des romans estampillés « jeunesse » même si l’auteur explique qu’il n’y a pas de limite d’âge, en revanche la trilogie du cimetière des livres oubliés est clairement plus aboutie et destiné à un autre public. On y retrouve l’atmosphère si particulière que sait recréer Zafon, les personnages et les intrigues sont plus détaillés et plus soutenus, bref je le conseille 😉 L’ombre du vent est devenu mon roman préféré !

    J'aime

  4. je viens confirmer ce qui a déjà été dit: vous avez aimé « le prince de la brume » vous adorerez « l’ombre du vent » à moi avis de loin le meilleur roman de cet auteur!!!

    J'aime

  5. Eh bien, ta chronique et les commentaires donnent vraiment envie de lire ce roman, et de découvrir cet auteur de manière générale. Il vient de s’intégrer à ma Wish-List 🙂

    J'aime

Et vous, vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s